"LES SYLDAVES"... (en cours)

par FLI  -  19 Juillet 2020, 13:07  -  #MES CREATIONS

"LES SYLDAVES"...    (en cours)

 

 

 

 

 

________________________

______________

______

 

 

 

 

 

PRESENTATION DU PROJET...

 

 

 

 

 

Voici un projet entrepris il y a plus de deux ans.

 

 

L'idée était de mettre en oeuvre des HPs exceptionnels et déjà bien connus dans des volumes sans bord.

 

L'idée de formes et de finis hors du commun me titillait aussi.

 

 

Ayant déjà réalisé une paire d'enceintes entièrement coulées, je voulais réutiliser cette technique et la développer.

 

 

Mes enceintes "Coquilles", une réalisation déjà ancienne, avaient impressionné des audiophiles asiatiques et inspiré un décorateur bruxellois.

 

 

 

 

 

 

 

...

 

 

 

 

 

Mais couler des enceintes acoustiques ce n'est pas de tout repos!

 

 

C'est sûrement le processus qui demande le plus d'investissement au niveau de la préparation du projet et celui qui stresse le plus lors de la réalisation.

 

 

Mais, au bout de ce chemin de croix, il y a une merveilleuse récompense! Les parois totalement inertes, dures comme de la pierre, semblent purifier le son, c'est surprenant!

 

 

Le matériau utilisé est vendu sous l'appellation "SP10" et c'est bien difficile d'en connaître la composition exacte. Le liant n'est rien d'autre que de l'eau. Cela ressemble à du plâtre mais ce n'en est pas.

 

 

La fiche technique du SP10 est très laconique...

 

 

Tout ce que je sais, c'est que la mixture devient dure comme de la pierre, qu'elle a une densité de 2,4 comme le béton et qu'elle est 2,5 fois plus dure que le plâtre.

 

Son prix est d'environ 100 euros pour un sac de 25 kg.


 

FICHE TECHNIQUE DU SP10

 

 

Mais le SP10 n'a pas que des qualités...

 

 

Le temps de gâchage est très court, environ 5 minutes, après ce laps de temps il commence à s'épaissir, après 10 minutes il est dur et après 20 minutes on peut démouler la pièce. C'est intéressant dans certains cas mais quand il s'agit de couler de grandes et grosses pièces, le temps passe vite!

 

 

Durant la prise, une réaction chimique très vive provoque une importante élévation de température. Mon thermomètre médical placé à la surface du moule s'est bloqué à 44°C !

 

 

Il n'y a ni dilatation ni retrait mais attention, les matériaux en contact durant la prise subissent l'élévation de température et, par exemple, la frigolite fond légèrement en surface et laisse une empreinte sur la pièce moulée, le bois tendre se dilate et peut provoquer des fissures.

 

 

La préparation du moule et du chantier doit être sans faille car le temps est compté et l'improvisation n'est pas de mise.

 

 

Bref, à l'usage c'est que du stress!

 

 

 

 

 

...

 

 

 

 

 

 

Approche théorique du projet...

 

 

 

 

 

L'objectif est de réaliser des enceintes ayant ce look;

 

 

avec un grave-médium Seas Excel W21EX001 et le tweeter Esotar T330D.

 

 

 

 

 

...

 

 

 

 

 

Quelques considérations pratiques...

 

 

 

 

- la distance entre les HPs...

 

la distance sera réduite grâce à l'incrustation du bloc "tweeter" dans la sphère principale.

Le retrait du tweeter pour la mise en phase des HPs a déjà été mesuré, il doit être de 36 mm.

 

 

 

- le volume de charge du HP "grave-médium"...

 

le volume de charge idéal du Seas Excel est de +/- 65 litres. Ce volume sera réparti entre la sphère et le pied.

Une large ouverture doit être prévue entre ces deux modules, il faut éviter tout effet de résonateur.

 

 

 

- la hauteur totale ...

 

Le tweeter sera placé à +/- 1m de hauteur.

Le choix de la sphère principal sera déterminant et orientera les proportions de l'ensemble.

Le volume de charge du HP "grave-médium" doit absolument être respecté.

 

 

 

- les proportions de l'ensemble...

 

Etant donné que la sphère principale sera coulée à partir d'un assemblage de sphères en frigolite, le choix est limité aux dimensions et aux modèles commercialisés.

Le choix s'est porté sur une sphère de 40 cm incluse dans une autre de 50 cm. Le SP10 sera coulé entre ces deux sphères.

La sphère intérieure sera perdue et détruite pour récupérer le volume occupé. Deux sphères internes doivent donc être préparées.

Le pied sera coulé sur base d'une ossature en bois qui doit encore être étudiée.

 

 

 

- le poids total...

 

C'est une considération importante car le SP10 est lourd, sa densité est de 2,4.

De mon expérience précédente, j'ai retenu que des parois de 25 mm d'épaisseur étaient suffisantes pour garantir une excellente inertie de l'ensemble.

En première approximation, la sphère principale pèsera +/- 35 kg, le bloc "tweeter" +/- 5 kg soit un total d'environ 40 kg pour la partie supérieure.

Pour le pied, compte tenu des dimensions déjà définies et du volume de charge qu'il doit apporter, son poids sera d'environ 30 kg.

Pour facilité le transport de l'ensemble, j'envisage une construction en deux parties indépendantes à assembler. La partie supérieure venant s'emboîter et se poser sur le pied pourvu d'un joint d'étanchéité.

 

 

 

 

enlightened

...

 

 

 

 

 

Elaboration du moule....

 

 

 

 

Le but est d'obtenir, en sortie de moule, une sphère "prête à l'emploi" d'environ  45 cm de diamètre...

 

 

Le moule sera constitué principalement d'une sphère de 50 cm et d'une autre sphère de 40 cm.

Les boules en frigolite destinées à la décoration sont constituées de demi-sphères emboîtables ce qui est idéal pour envisager le démoulage.

 

 

 

 

L'assemblage de ces boules géantes permet d'envisager une sphère coulée ayant +/- 45 cm de diamètre extérieur et environ 25 mm d'épaisseur... c'est ce qu'il faut!

 

 

 

L'ogive portant le tweeter avait déjà été tournée par mon ami Olivier...

 

 

 

 

 

... et pour préparer son incrustation lors du moulage, une copie de l'ogive avait été réalisée en MDF.

 

Cette demi-ogive prendra place dans le moule pour marquer l'empreinte du bloc "tweeter" lors du moulage. Le retrait de 36 mm figure ici sous forme cylindrique.

 

 

 

 

 

 

 

 

...

 

 

 

 

 

 

Le schéma du moule fut long à élaborer car il fallait intégrer:

 

 

- l'insertion du HP,

 

- l'ouverture vers le pied,

 

- l'empreinte de l'ogive.

 

 

 

Pas si simple d'intégrer tous ces éléments sans courir le risque de fuites lors du coulage et de connaître des difficultés lors du démoulage.

 

 

La construction et la mise au point du moule furent pénibles et jusqu'au dernier moment j'ai eu des doutes quant à son étanchéité.

 

 

C'est sans doute à cause de cette appréhension que le projet fut mis en attente aussi longtemps.

 

 

 

 

 

...

 

 

 

 

 

Schéma complet du moule...

 


 

"LES SYLDAVES"...    (en cours)"LES SYLDAVES"...    (en cours)"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)

 

 

 

 

Réalisation du moule...

 

 

 

 

Voici, en résumé les différentes étapes de cette construction...

Un travail délicat et précis réalisé principalement au cutter.

 

 

- découpage des orifices "HP" et "pied",

 

- préparation des bouchons pour ces ouvertures,

 

- construction du caisson en deux parties emboîtables,

 

- mise en place et fixation du bouchon "ouverture pied" dans le caisson,

 

- mise en place et fixation de la demi-ogive dans le caisson,

 

- prise de l'empreinte de cette demi-ogive,

 

- collage des demi-sphères préparées dans les deux parties du caisson,

 

- préparation de la sphère intérieure (2 exemplaires doivent être réalisés),

* découpage bouchon "HP",

* découpage ouverture "pied",

* fermeture empreinte "ogive"

 

- assemblage de l'ensemble pour évaluation,

 

- aménagement et consolidation du bouchon "HP",

 

 

 

Voici le résumé en images...

 

 

"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)

 

 

enlightened

 

 

 

 

 

Réalisation des sphères...

 

 

 

 

 

Et ce moule est resté dans un coin de mon garage durant plus de deux ans...

 

Jusqu'au jour où l'envie a repris...

 

Le SP10 était de stock, les conditions météorologiques idéales... un coup d'accélérateur fut donné...

 

 

 

 

 

Reprise du projet:

 

 

- vérification du moule,

 

- ajout de 8 plots destinés à maintenir la sphère interne immobile durant le coulage,

 

- application d'une couche d'huile sur les faces internes pour faciliter le démoulage,

 

- graissage des joints pour éviter le risque de fuite,

 

- ajout d'un support pour maintenir l'entonnoir en place lors des coulées,

 

- fermeture du moule à l'aide de serre-joints.

 


 

"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)

 

 

 

Les 12 mélanges de 2.5 kg chacun ce sont succédés rapidement de manière à éviter le sectionnement des couches.

 

 

 

Et après 20 minutes... le démoulage...

 

 

 

Le démoulage n'a pas été aisé mais il a été réalisé sans casse et le moule a pu être remis en service simplement après un petit nettoyage.

 

 

Le coulage de la seconde sphère n'a posé aucun problème.

 

 

"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)

 

 

 

Voici les sphères à la sortie du moule, elles sont encore chaudes...

 

 

 

 

Contrairement aux apparences, le résultat est très satisfaisant.

 

Il n'y a aucun gros défaut, juste des bavures à enlever et un nettoyage à prévoir.

 

 

Après le nettoyage, des imperfections sont apparues, elles ont été colmatées avec un peu de Polyfilla...

 

 

Quelques colmatages et ponçages minimes ont suffi pour obtenir une surface parfaitement lisse.

 

 

"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)

 

enlightened

 

 

Changement de cap,

 

changement de tweeter...

 

 

 

Entre la réalisation du moule et le coulage des sphères, j'ai entre autres travaillé sur un projet pour Thierry et c'est à cette occasion-là que j'ai découvert le tweeter AMT Beyma TPL150.

 

Merci Thierry de m'avoir fait découvrir cet AMT... un tweeter exceptionnel!

 

C'est devenu mon tweeter préféré et j'ai immédiatement voulu l'insérer dans mon projet "sphère"...

 

Pour rappel, mon projet était initialement conçu pour recevoir une ogive en bois tourné et l'Esotar T330D...

 

 

L'incrustation de l'ogive en bois était déjà prévue dans le moule et le moule réalisé...

 

Pour pouvoir mettre le Beyma à la place de l'Esotar, j'ai dû réaliser un moule ayant la même base mais de forme adaptée. Fort heureusement, le recul exigé par le Beyma est quasi identique à celui de l'Esotar, 38 mm contre 36 mm pour l'Esotar.

 

Voici la fabrication du moule...

 

La préparation du moule...
La préparation du moule...
La préparation du moule...
La préparation du moule...
La préparation du moule...
La préparation du moule...
La préparation du moule...
La préparation du moule...
La préparation du moule...
La préparation du moule...
La préparation du moule...
La préparation du moule...
La préparation du moule...
La préparation du moule...

La préparation du moule...

 

 

Et voici la réalisation des pièces...

 

 

"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)"LES SYLDAVES"...    (en cours)

 

 

 

A ce stade, les pièces doivent encore à être poncées et quelques retouches sont nécessaires...

 

Tous les blocs doivent être parfaitement ajustés et poncés avant d'être assemblés et collés.

 

La finition n'est pas encore envisagée mais l'idée est de réaliser un laquage noir piano...

 

 

 

Autre changement...

 

Il était prévu d'incruster les faces avant des Beyma dans leurs supports; le moulage a été conçu dans ce but.

L'idée a évolué...

Dans un but purement esthétique, la face avant d'origine sera recouverte d'une plaque en aluminium destinée à recouvrir entièrement la face du bloc.

 

 

 

 

"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)

enlightened

 

 

Assemblage et collage des "têtes"...

 

 

 

 

Tous les éléments sont poncés et prêts à être assemblés.

 

 

Mais comment procéder pour coller... aucune erreur n'est permise !

Le collage sera effectué avec le SP10 et pour rappel, le temps de gâchage du SP10 est de quelques minutes !

Lors de la réalisation de mes enceintes "Coquilles", j'ai constaté que même appliqué en fine couche, le SP10 offre un collage parfait et solide. Mais attention, aucun ré-ajustement n'est possible.

 

 

Reste à régler quelques détails:

 

- comment positionner parfaitement le bloc tweeter un fois le SP10 déposé dans la cavité ?

- comment éviter que le SP10 encore fluide ne s'échappe par le trou de fixation et par le passage de câble ?

- comment éviter que le SP10 excédentaire ne s'étale anarchiquement sur la surface voisine ?

- comment être certain que les trous de fixation et de passage de câble se retrouvent finalement bien alignés ?

 

 

... Pour faciliter l'enchaînement des opérations, une structure en bois a été construite. Elle a pour objectif de maintenir fermement la sphère principale durant le collage et permettre un positionnement précis du bloc tweeter.

La sphère sera partiellement recouverte de tape pour éviter l'adhésion du SP10 qui risque de déborder. Les trous de fixation seront temporairement bouchés avec du papier. Immédiatement après la mise en place du bloc tweeter, des boulons viendront remplacer les cylindres de papier et l'excédent de SP10 sera essuyé pour former le joint.

 

 

 

 

"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)

 

 

 

FIN DE LA PREMIERE ETAPE...

 

 

 

 

"LES SYLDAVES"...    (en cours)

 

 

enlightened

 

 

 

 

REALISATION DE LA PARTIE CONIQUE...

 

 

 

 

 

 

 

La partie conique doit compléter le volume de charge du Seas Excel W21EX001 déjà présent au niveau de la sphère de manière à atteindre une charge acoustique totale d'environ 65 L.

 

 

La sphère principale a un diamètre interne de 38 cm, son volume net est donc d'environ 28 L. Le socle doit donc amener un volume net supplémentaire de 37 L.

 

 

Le diamètre de l'ouverture du socle sera identique à celui de la base de la sphère principale, soit 24 cm.

 

 

En finalité, la "tête" sera posée sur le socle et maintenue par des attaches métalliques. Un joint en mousse assurera l'étanchéité de l'ensemble.

 

 

La hauteur du socle sera conditionnée par la position du tweeter. L'idée est d'amener le centre du tweeter à +/- 1 mètre du sol.

 

 

Après quelques esquisses et estimations, le choix s'est porté sur un socle ayant les dimensions suivantes:

 

- pour le haut... diamètre interne de 24 cm, diamètre externe 29 cm,

- pour le bas... diamètre interne de 35 cm, diamètre externe 40 cm,

- hauteur 60 cm.

 

Ce qui donne un volume interne net de 41,5 L pour une paroi de 25 mm d'épaisseur.

 

De ce volume, il faut déduire le volume qui sera pris par l'évent et les composants de filtrage. Un résonateur interne est aussi envisagé...

 

 

La construction du socle sera réalisée sur base d'une structure composée de deux couronnes en bois maintenues par des tiges métalliques.

 

Ce squelette servira de base pour couler le SP10.

 

L'idée est de couler le SP10 par bandes juxtaposées pour finalement former un cône tronqué le plus lisse et le plus régulier possible. Le coulage sera réalisé dans un support adapté aux mesures et à la forme.

 

 

Le projet...

Le projet...

 

 

REALISATION...

 

 

La réalisation débute par la découpe et l'ajustage des couronnes.

 

Elles sont conçues en deux couches de multiplex de 12 mm d'épaisseur.

 

Le premier anneau permet l'assemblage, le second est destiné à dissimuler les écrous et à consolider la structure. L'anneau extérieur permet aussi de retrouver une surface plane ce qui facilitera le montage final.

 

Ces deux anneaux sont ensuite collés.

 

Les tiges filetées utilisées ont une longueur de 59 cm et sont du type M8.

 

 

 

"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)

 

 

 

 

Conception et réalisation du support destiné au coulage des socles...

 

 

 

Ce support a pour but de maintenir le squelette du socle durant les opérations de coulage et de donner la forme finale au socle.

 

La forme du support est calquée sur le squelette et devrait permettre d'obtenir une paroi ayant sa face extérieure lisse et quasi sans raccord.

 

C'est la partie incurvée qui donnera la forme du socle, une fine tôle d'aluminium recouvrira cette zone de manière à obtenir une surface parfaitement lisse.

 

Le coulage du SP10 se fera par bandes longitudinales étalées l'une à côté de l'autre. Il faudra compter 8 préparations de SP10 pour enduire complètement un socle.

 

 

 

 

"LES SYLDAVES"...    (en cours)"LES SYLDAVES"...    (en cours)

 

 

 

REALISATION DU SUPPORT...

 

 

En fait, la réalisation de cette structure a commencé dès les premières découpes...

 

Les parties extérieures des anneaux ont été dimensionnées et découpées pour pouvoir être utilisées comme support. Leur empilement rend la structure plus solide, plus stable et plus apte à supporter le socle durant les phases de coulage.

 

 

 

 

La partie centrale de la structure a été renforcée pour recevoir la tôle cintrée.

La zone utile est limitée, il ne sera possible de couler le mélange à base de SP10 que sur des bandes étroites...

 

 

 

 

L'assemblage des différentes parties du support doit être précis et sans défaut sinon gare aux fuites de SP10...

 

 

...

 

 

La livraison de la tôle d'aluminium a été reportée à plus d'un mois... d'où le changement de cap...

 

La tôle sera remplacée par une feuille de placage et pour la rendre plus résistante aux manipulations qui vont suivre, Pierre m'a conseillé de l'enduire d'une résine bi composants... c'est fait!

 

 

 

 

 

 

Et encore quelques fignolages...

 

 

1) Rectifier les surfaces planes et tailler des encoches...

 

 

 

 

2) Ajouter un système d'écoulement guidé...

 

 

 

 

3) Appliquer le tape anti-adhérent et mettre la base de niveau...

 

 

 

 

 

...

 

 

 

Tout est fin prêt pour couler le SP10...

 

 

 

Un calcul savant m'a permis de déterminer le volume optimal de chaque bande; +/- 2 L ...

 

Après essai et correction, les premiers mélanges mélange seront composés de 3 kg de SP10 (densité 2.2), 3/4 L d'eau et 1/2 L de microbilles de polystyrène.

 

 

 

 

 

 

 

 

Les premiers coulages...

 

 

 

Le mélange est homogène et s'étale uniformément.

La couche est optimale (25 mm) et tout le volume disponible est entièrement rempli.

Par contre, aux extrémités, certaines zones ne sont pas enduites... des retouches seront nécessaires.

 

 

"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)
Première étape, 4 bandes ont été coulées...

Première étape, 4 bandes ont été coulées...

 

 

 

DEUXIEME  ETAPE  ...

 

 

 

 

Les 4 bandes suivantes sont coulées...Les 4 bandes suivantes sont coulées...
Les 4 bandes suivantes sont coulées...

Les 4 bandes suivantes sont coulées...

 

 

 

TROISIEME  ETAPE  ...

 

 

 

 

Pour les étapes suivantes, la manière de couler a été modifiée pour s'adapter aux bandes plus étroites.

 

Cette fois, c'est une chute de placage qui donne la forme du moule.

 

Les proportions du mélange ont été adaptées; c'est maintenant 2 kg de SP10, 1/2 L d'eau et +/- 1/3 L de microbilles de polystyrène.

 

La découpe pour l'évent a été préformée avec un bout de tube de PVC maintenu et bloqué par le dessus. Le tube a été extrait avant durcissement complet du SP10.

 

 

Les bandes sont plus étroites, le moule a été adapté...
Les bandes sont plus étroites, le moule a été adapté...
Les bandes sont plus étroites, le moule a été adapté...
Les bandes sont plus étroites, le moule a été adapté...
Les bandes sont plus étroites, le moule a été adapté...
Les bandes sont plus étroites, le moule a été adapté...
Les bandes sont plus étroites, le moule a été adapté...

Les bandes sont plus étroites, le moule a été adapté...

 

 

 

QUATRIEME  ETAPE  ...

 

 

 

 

Coulage des 4 dernières bandes...
Coulage des 4 dernières bandes...
Coulage des 4 dernières bandes...
Coulage des 4 dernières bandes...

Coulage des 4 dernières bandes...

 

 

Les socles sont coulés...

 

 

Le résultat est plus que satisfaisant mais il y a des imperfections.

 

Des retouches sont nécessaires et il faudra une bonne dose de ponçage pour obtenir une surface régulière et lisse.

 

 

 

 

En sortie du moule, c'est encore chaud...

 

 

 

Après quelques séances de colmatage et de ponçage voici le résultat... Je ne crois pas pouvoir faire mieux.

 

 

 

 

"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)

 

 

 

 

...................................

 

 

 

 

 

REALISATION DES SOCLES...

 

 

 

 

Les socles sont réalisées en MDF 18mm, ils seront assemblés aux parties coniques grâce à des chevilles.

 

Le bord extérieur est arrondi et enduit d'une laque aspect granit. Cette finition est temporaire...

 

Un joint adhésif en mousse destiné à assurer l'étanchéité entre le socle et la colonne doit encore être posé. Une couche de feutre industriel est collée dessous.

 

Ces socles serviront de support aux filtres.

 

 

 

"LES SYLDAVES"...    (en cours)
"LES SYLDAVES"...    (en cours)

 

 

enlightened

 

 

......................................

 

 

 

 

LA DECORATION DES ENCEINTES...

 

 


 

 

Compte tenu de l'architecture particulière des enceintes, je souhaite leur donner un habit sortant lui aussi de l'ordinaire et comme depuis bien longtemps le travail de la feuille d'or m'attire, je souhaite me diriger vers ce type de déco.

 

Bien entendu entre apprécier un décor contemporain réalisé par un artiste réputé et réaliser le même genre de décoration il y a une marge!

D'abord, il y a l'aspect artistique !!!

Ensuite, il y a tous les aspects techniques !!!

 

Les professionnels que j'ai contactés sont restés ou muets ou avares d'informations et les formations proposées sont onéreuses et pas forcément adaptées.

Soit...

Je me suis donc lancé...

Internet regorge de présentations et d'informations mais rien de complètement satisfaisant. Il faut passer par les exercices pratiques, les tests, les erreurs et surtout faire et refaire.

 

 

Après de très nombreux essais carrément ratés ou inintéressants voici ce que je retiens et que je souhaite reproduire...

 

 

 

 

J'imagine les colonnes noires, ornées de trames verticales espacées comme celles présentées ci-dessus à gauche.

 

Pour les sphères, les idées ne sont pas encore précises mais la déco sera légère.

 

Reste à finaliser...

 

 

 

Première étape... passage au noir profond et brillant...

 

 

 

 

 

enlightened

 

 

...........................................

 

 

 

 

 

REVISION DES FILTRES...

 

 

 

 

La toute première version des filtres était dérivée du filtrage préconisé par François Horvat. Il s'agissait du filtrage en premier ordre mis en oeuvre dans sa réalisation réunissant le Seas Excel W21EX001 et le tweeter à dôme Dynaudio Esotar T330D. Cette première étude avait donné un net avantage aux filtres Butterworth 18 dB/octave.

 

 

La seconde étude n'était que l'adaptation des filtres BUT3 en vue du passage de l'Esotar à l'AMT Beyma TPL150 jugé bien plus fidèle. C'est cette étude qui est développée dans l'article "le projet de Thierry"...

 

 

 

 

 

 

L'étude effectuée ici repart de zéro c'est-à-dire des mesures effectuées sur les HPs.

Objectif: exploiter les HPs déjà bien connus de manière optimale.

 

La fréquence de croisement a été repoussée à la limite des possibilités de l'exceptionnel Seas Excel. De cette manière le Beyma se voit moins sollicité et le filtrage est globalement allégé.

Bien entendu, la linéarité de la courbe de réponse, les taux de distorsion et le retard de groupe de l'ensemble n'ont pas été négligés.

 

En finalité, la fréquence de croisement est passée de 1.270 Hz à 1.635 Hz.

 

A l'écoute aucun changement n'a été relevé mais ce point sera réévalué en fin de parcours lorsque les filtres auront été câblés avec des composants HQ.

 

Le gain le plus significatif de cette refonte des filtres se situe au niveau du filtrage... plus léger dans tous les sens du terme... et au niveau de l'exploitation du tweeter... il est maintenant moins sollicité.

 

 

 

 

 

Résumé de l'étude....

 

 

 

 

Le filtre passe-bas BUT3 finalement adopté permet d'obtenir une très grande linéarité de la courbe de réponse tout en rejetant considérablement les fréquences supérieures.

Mais pour arriver à cette linéarité parfaite, il a fallu adjoindre un circuit Zobel (R1 et C2).

 

 

 

 

 

Le filtre passe-haut BUT3 placé sur l'AMT doit permettre de croiser la courbe de réponse du Seas Excel à environ - 5 dB (niveau aligné sur celui du grave-médium).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le graphique qui figure ci-dessous montre le résultat...

 

croisement à environ - 5 dB, à 1.634 Hz...

 

 

 

 

 

 

 

La courbe de réponse a été relevée au point d'écoute

(évent temporaire accordé)

 

 

 

 

 

 

 

Les taux de distorsion restent globalement sous la barre de 1%...

Mesures effectuées à niveau moyen +.

 

 

 

 

 

 

 

 

Le retard de groupe est toujours inférieur à 2T (zone rouge)... c'est-à-dire bien en dessous de la limite d'audibilité.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

schéma complet des filtres...

 

 

 

Ce sont ces filtres qui seront mis au propre.

Les composants sont commandés; selfs Mundorf L236, condensateurs Jantzen Z Superior et résistances Pathaudio.

 

 

 

 

Informations complémentaires...

 

 

CALCUL DU PASSE-BAS PLACE SUR LE SEAS EXCEL...

 

 

CALCUL DU PASSE-HAUT PLACE SUR L'AMT BEYMA...

 

 

MISE AU POINT DU FILTRE ZOBEL (R1 = 8,2 ohms, C2 = 8,2 µF)

 

 

 

CALCUL DE L'ATTENUATEUR A IMPEDANCE CONSTANTE... (en fin de parcours, la R2 montée en amont du filtre permettra d'ajuster finement et facilement l'atténuation du tweeter)

 

 

 

SIMULATION, FILTRAGE COMPLET (vue XSIM)...

 

 

 

IMPEDANCE GLOBALE DU SYSTEME COMPLET, vue XSIM...

 

 

 

enlightened

 

 

...........................................

 

 

 

 

 

 

MISE AU PROPRE DES FILTRES...

 

 

 

 

En premier lieu, c'est prudent de vérifier que tous les composants pourront prendre place sur le plateau... C'est un peu serré mais il ne sera pas nécessaire de superposer les composants!

 

L'évent est ici tracé à la taille de l'accord préalable. Après les derniers aménagements internes il sera ré-accordé et vraisemblablement raccourci.

 

Le schéma de câblage permet de constater et d'éliminer les croisements de fils ennuyeux, il permet aussi d'analyser la disposition des composants.

 

Pas de bornier... le câble Ecosse CS 2.3 sera soudé sur la carte...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

..

 

 

enlightened

 

 

 

 

A suivre...

 

 

 

 

 

 

Ces enceintes représentent l'aboutissement de mes recherches de mélomane et de technicien.

 

Les haut-parleurs mis en oeuvre sont exceptionnels et leur exploitation a été testée et évaluée à plusieurs reprises dans différentes réalisations. La configuration retenue est simple et exceptionnellement performante. Je l'ai préférée à d'autres configurations plus complexes et pas forcément plus fidèles.

 

En finalité, ces enceintes regroupent toutes les qualités que l'on peut attendre d'un véritable système hi-fi: une descente dans le grave exceptionnelle, un médium extrêmement détaillé et transparent, un aigu ciselé qui ajoute ce qu'il faut de brillance sans jamais être agressif, le tout dans un équilibre spectral parfaitement linéaire. Le rendu sonore est impitoyablement réaliste; les bonnes gravures régalent à coup sûr mais toutes les aspérités des gravures médiocres sont elles aussi reproduites dans le moindre détail. La flatterie ne figure pas au programme de ces enceintes hifi.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :